Air Europa succursale du groupe espagnol Globalia, fête célèbre ses trente années d’existence. Désormais, le PDG a cédé sa place à son fils qui pourrait faire entrer l’entreprise en bourse. Ce qui lui permettra de se lancer dans un processus de développement.

Alcino Ribeiro, le directeur général de la compagnie aérienne en France a déclaré que la compagnie dessert désormais des villes comme Cordoba en Argentine via le Paraguay. Ce qui lui donne la possibilité d’effectuer quatre vols hebdomadaires. « Au mois d’avril, nous allons desservir la deuxième ville du Honduras, San Pedro Sula. Nous ouvrirons une troisième ligne sur la ville de New York à Boston mais uniquement en saison.
La compagnie recevra bientôt deux autres Boeing 787-900 en 2018.

« Avec ces nouveaux avions nous allons créer de nouvelles lignes. Des lignes comme Santiago, mais cela n’a pas encore reçu confirmation.
Mais Air Europa pourra être gênée par l’arrivée de French Blue sur les lignes des Caraïbes. « La concurrence sera rude ».

« Par contre, nous avons la possibilité d’enrichir notre plateforme de Madrid avec d’autres marchés tels que Francfort, Munich ou encore Bruxelles. Quand vous voyez qu’un pays régresse il faut attaquer d’autres psys. Nos appareils décollent de Madrid et sont presque remplis. Je reste convaincu, car nous auront la possibilité de combler les Caraïbes avec d’autres lignes telles que Bogotá, qui était la première de nos lignes en termes de ventes. J’espère que les prochaines destinations que nous allons ouvrir, et la hausse de la gamme des produits que nous augmentera nos parts de marché sur le long-courrier ».

Désormais âgé de 75 ans, Juan José Hidalgo le président de la compagnie aérienne a décidé de prendre du recul et a cédé sa place de dirigeant à son fils Javier Hidalgo. Toutefois, il restera présent pour suivre la croissance et la stratégie de l’entreprise.

Il faut dire que grâce à ce changement de direction, l’entreprise se lance vers un nouvel objectif porté par Javier Hidalgo qui compte faire entrer la compagnie en bourse. Un projet auquel était opposé le patron du groupe autrefois, car il ne souhaitait pas perdre la gestion de son entreprise.

John

A propos de John

Voir tout ses articles

Créateur du site, je me passionne pour le journaliste depuis tout jeune. Une bonne raison pour lancer un magazine généraliste non ? :) Au plaisir de vous lire !

Vous pourriez aimer